ANAC : évaluation du plan de sécurisation des aéronefs

  La protection des aéronefs était au cœur d’un exercice de simulation à Gana-Bougouda. Organisé par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile(ANAC), cet exercice a eu lieu le 21 mars 2020. Il visait à évaluer le plan de protection et le niveau de coordination entre l’Armée de l’Air et la Gendarmerie Nationale dans la sécurisation des aéronefs pour réduire leur vulnérabilité face aux différentes menaces.

Une section de la Compagnie des transports aériens de la Gendarmerie, renforcée des fusiliers commandos de l’Armée de l’Air, a mené cet exercice. Elle a ratissé le côté ouest de l’Aéroport de Sénou en fouillant les rares habitations et en contrôlant les engins circulants dans cette zone. Cela a permis l’interpellation de suspects et la saisie d’armements et une moto.

Le directeur du transport aérien et de la sureté de l’ANAC, M. Mamadou S. Diop s’est dit satisfait de la coordination entre l’Armée de l’Air et la Gendarmerie dans la sécurisation des aéronefs et de la zone aéroportuaire de Bamako. Le commandant de la 3ème région militaire aérienne(Bamako), le colonel Lassina Togola et le commandent du Groupement des transports aériens de la Gendarmerie, le chef d’escadron Salif S. Keita, ont mis un accent sur le renforcement de la coopération dans la protection de la zone aéroportuaire et des aéronefs.

Ils ont demandé à la population de les accompagner dans leurs tâches quotidiennes en leur fournissant des renseignements. Toutes choses qui contribueront à juguler les différentes menaces notamment terroristes.

Speak Your Mind

*