Coopération : Barkhane renforce les capacités de la 2ème Unité Spéciale Antiterroriste (USAT-2)

Du 22 janvier au 12 février 2020, un stage de formation de la 2ème unité spéciale antiterroriste (USAT-2), encadré par le groupement tactique désert n°1 « Acier », s’est déroulé dans le camp des Forces armées maliennes (FAMa) à proximité de la plateforme opérationnelle désert (PfoD) de Gao.

Dans le cadre de l’Accord pour la paix et la réconciliation (APR), les forces partenaires de l’opération Barkhane suivent différentes formations afin qu’elles puissent prendre l’ascendant de manière durable sur les réseaux terroristes. Ce stage vise à amplifier les compétences professionnelles des forces partenaires de l’opération Barkhane pour garantir une efficacité opérationnelle et contribuer ainsi à la lutte contre les Groupes Armés Terroristes (GAT).

Le Bataillon Unité Spéciale (B-US) est sous les ordres du Chef d’état-major général des armées (CEMGA) malien. Il sera à terme composé de 5 unités spéciales antiterroristes (USAT). La 1ère USAT a été formée en juillet 2019 par le GTD-1 « Edelweiss ». Le GTD-1 « Acier » forme actuellement la 2ème USAT. Après un premier contact avec le commandant d’unité, l’emploi du temps a débuté par une séquence d’accueil et d’enregistrement puis une évaluation du niveau initial des recrues FAMa.

Cette formation, axée sur des notions tactiques fondamentales et des instructions ciblées, est adaptée aux besoins des FAMa. Elle s’attache à faire progresser les forces partenaires tant sur la notion de sûreté en opération et sur les bases, que le maintien en condition du matériel, la lutte contre les engins explosifs improvisés (IED), le sauvetage au combat. Les cadres d’ordre sont aussi travaillés et s’avèrent indispensables pour améliorer la coordination des soldats, notamment la progression pour reconnaître un point, le changement d’articulation et progression rapide en ligne, l’appui mutuel au sein du groupe.

A chaque instruction, la priorité est d’assurer et de transmettre des capacités multiples afin que les FAMa puissent répondre à la menace terroriste avec efficacité, à tout moment.